Projet d’accès à l’eau courante

Au lycée de Pak Nga

Rapport intermédiaire

Rappel du projet

Sollicités en octobre 2018 par Mr Sichan, vice-directeur de l’éducation du district de Ngoy, nous sommes allés faire une visite prospective au lycée de Pak Nga situé au confluent des rivières Nam Ou et Nam Nga. Ce lycée accueille 364 élèves dont 111 filles issus de 25 villages situés dans un rayon de 40 km. Un dortoir permet de loger dans de bonnes conditions 53 élèves dont 23 filles. Ce lycée n’a pas d’eau. Les latrines ne sont donc pas alimentées et les élèves vont se laver à plus de un kilomètre dans les eaux boueuses de la Nam Nga.

Nous décidons de suite de résoudre ce problème d’alimentation en eau courante du lycée

Le coût de ce projet s’élève à 127 625 890 kips soit environ 13 000€. Le financement est rapidement trouvé en tout début 2019: Auvergne Mékong 4000€, Loire Mékong 4000€, Compter sur Demain 5000€.

Discussions préliminaires

Le chantier pourrait donc démarrer rapidement mais j’ai demandé à l’entreprise Philasouk dirigé par Mr Phay de ne rien faire avant mon arrivée sur place le 17 février car j’ai relevé dans le dossier de plans et de devis, élaboré par le bureau de la santé de la province de Louang Prabang, des contradictions entre différents paragraphes du dossier.

Dans un premier document le technicien de la santé fait la liste des éléments à construire. Cette liste est précise elle mentionne notamment la construction d’un réservoir de 12 mètres cube et deux fontaines dans le lycée. Les plans joints au dossier nous décrivent un réservoir de 18 mètres cube et trois fontaines. Doit-on construire conformément à la liste ou aux plans ? Je fais part de ce problème à Mr Phay qui décide aussitôt de construire conformément au plan c’est-à-dire que nous aurons un grand réservoir et trois fontaines. Je rédige la convention en tenant compte de cette décision.

La réalisation

La construction démarre le 20 février. Etant sur place jusqu’au 16 mars j’ai pu effectuer trois visites de chantier.

Une première visite me permet d’assister à la construction du réservoir en hauteur par rapport au lycée ce qui permettra une alimentation par gravité. Mr Phay prend devant moi les mesures de la construction : 3,3m x 3,3m x 2m de dimensions extérieures.

Le réservoir en pleine construction : le coffrage intérieur est terminé. Les maçons préparent le coffrage extérieur puis couleront le béton entre les deux.

 

Une des trois fontaines il manque le crépis et le raccordement des tuyaux.

Je retourne une semaine plus tard. Le béton a été coulé il faut laisser sécher une bonne dizaine de jours. Les maçons arrosent le réservoir tous les jours pour que le séchage du béton soit lent. Puis le réservoir sera crépi à l’intérieur et à l’extérieur.

Voici le réservoir réalisé mais non encore crépi.

Dans ce lycée, tous les jeudis après-midi l’emploi du temps des élèves est consacré au nettoyage des classes et des abords. Le jeudi de ma visite les élèves aident avec plaisir l’entreprise à mettre en place les quelques 3000 mètres de tuyaux. Ils s’approprient le projet. Ils espèrent avoir accès à l’eau pour le traditionnel arrosage collectif du nouvel an lao (15 avril)

Mr Phay m’indique que pour la première fois il a acheté les tuyaux en caoutchouc au Laos et non pas en Chine ou en Thaïlande. Au devis les tuyaux sont du type PN6 (3mm d’épaisseur) mais les tuyaux mis en place sont du type PN8 (4mm d’épaisseur) plus solides pour le même prix.

Les élèves participent à la mise en place des tuyaux.

Si ce projet se termine vers le 15 avril, la prospection, l’étude, la recherche de financement, la réalisation, auront duré seulement six mois grâce à l’entente et au cofinancement de trois associations.